Uranium and microfission in Gaza, a particular case / Uranium et microfission à Gaza, un cas particulier [français plus bas]

Use of uranium by Israel in Gaza seems to be not as polluting as in other conflicts (Iraq, Afghanistan, etc). Uranium has been found in several samples of dust in Gaza : In April 2009, a four-person mission including Jean-François Fechino went to Gaza under the auspices of the Arab Commission for Human Rights. The samples of earth and dust that they brought back from Gaza were then analysed by a specialist laboratory, which found in them elements of depleted uranium (which is radioactive, carcinogenic, teratogenic), particles of cesium (which is radioactive and carcinogenic)… (Al-Monitor article)

Cesium is a proof of micro-fission, and the flashs also are a clear proof. This is clear for instance from this footage of an air raid on Gaza, where it is possible to see big flashes in the night followed by fireballs. Production of light is characteristic of nuclear fission, here simply in a limited intensity. It happens at the very instant of fission, whereas the fireball takes a bit more time to develop. See again our article on flashs.

 

From the same video :

 

Another video :

 

The rates of birth defects do not seem to have soared, I have not found until now any picture of a baby born with dire difformities as one can find very easily for instance in Iraq. Leukemias and lymphomas have increased recently, as reported by A. T. Kharroubi and R. Y. Abu Seir (“Cancer Care in Palestine“, in Cancer Care in Countries and Societies in Transition, ed. by M. Silbermann). According to Al-Monitor, the Information Center at the Ministry of Health issued a statement in February 2013 according to which 12.4% of the total deaths in Palestine were caused by cancer in 2011, compared to a rate of 10.8% in 2010. Dr. Khalid Thaleb, head of the Oncology Department in Al-Shifa Hospital, also points his finger at uranium, but also notes that “the rate of cancer in the Gaza Strip is the same [as] in Egypt, Jordan and among Arab citizens of Israel”. Micro-nuclear explosions ARE of course carcinogenic and teratogenic (because of neutrons and gamma rays as well as fission products, activation products and U235 dust), but without an additionnal ballast of depleted uranium there is not so much long-term environment pollution and lasting health effects. Some other doctors report an increase in birth defects ; “An increase in birth defects among newborns in the Gaza Strip – first documented in the Palestine Telegraph – has become apparent, despite claims to the contrary by some doctors at Al-Shifa Hospital” (Counter-Currents), asking questions on who is right…

See also article on Palestinian forces + possible consequences of Hamas / Hezbollah rockets – uranium appauvri ?.

Please sign the petition asking for the prohibition of “depleted” uranium and micro-fission in weapons (in French)

*************

L’utilisation d’uranium par Israël à Gaza semble ne pas être aussi polluant que dans d’autres conflits (Irak, Afghanistan, etc). L’uranium a été retrouvé dans plusieurs échantillons de poussière à Gaza : en avril 209, une mission de 4 personnes incluant Jean-François Féchino est allée à Gaza sous les auspices de la Commission Arabe pour les Droits Humains. Les échantillons de terre et de poussière qu’ils ont ramené de Gaza ont été ensuite analysés par un laboratoire expert, qui y a trouvé la présence d’uranium appauvri (radioactif, cancérigène, tératogène), des particules de césium (radioactif et cancérigène)…(Article d’Al Monitor)

Le césium est une preuve de micro-fission, et les flashs sont également une preuve nette. C’est par exemple évident dans cette vidéo d’un raid aérien sur Gaza, où l’on voit clairement des flashs de lumière suivis de boules de feu. La production de lumière est la caractéristique de la fission nucléaire, ici simplement d’une intensité limitée. Elle a lieu à l’instant précis de la réaction en chaîne, alors que la boule de feu prend un peu plus de temps à gonfler. Lire notre article sur les flashs (en anglais).

 

De la même vidéo :

 

Autre vidéo:

 

Les taux de malformations congénitales ne semblent pas avoir explosé, je n’ai pas trouvé jusqu’à présent de bébé né avec de graves malformations comme on en voit très facilement par exemple en Irak. Les leucémies et les lymphomes ont augmenté récemment, comme le rapportent A. T. Kharroubi et R. Y. Abu Seir (“Cancer Care in Palestine“, in Cancer Care in Countries and Societies in Transition, ed. by M. Silbermann). D’après Al-Monitor, le Centre d’Information du Ministère de la Santé a publié une déclaration en février 2013 selon laquelle 12,4% du total des décès en Palestine étaient causés par le cancer en 2011, contre 10,8% en 2010. Dr. Khalid Thaleb, chef du département d’oncologie à l’hôpital Al-Shifa, pointe également du doigt l’uranium, mais note aussi que “le taux de cancer dans la bande de Gaza est le même qu’en Égypte, Jordanie et parmi les citoyens arabes d’Israël”. Les micro-explosions nucléaires sont bien sûr cancérigènes et tératogènes (en raison des neutrons, des rayons gamma, des produits de fission et d’activation ainsi que de la poussière d’U235), mais sans un ballast d’uranium appauvri en plus dans l’obus la contamination environnementale sur le long terme est moins significative. D’autres médecins rapportent une augmentation des malformations à Gaza – “Une hausse des malformations congénitales est apparente […] en dépit d’affirmations du contraire par certains médecins de l’hôpital Al-Shifa“(Counter-Currents) – qui a raison ?

Voir aussi article sur les armes micro-nucléaires et les effets possibles des roquettes palestiniennes – Hamas, Hezbollah, uranium appauvri ?.

Merci de signer la pétition contre les armes à uranium “appauvri” et à micro-fission nucléaire…