Free books / Livres gratuits

[Book links at the bottom ! Please go through the text after for additional links — Liens de téléchargement en bas ! Merci de lire mes commentaires avant de le télécharger… après le livre : liens complémentaires]

– C’est la version anglaise de ce livre qui a été fournie à la Commission Européenne pour documenter mes affirmations sur la non toxicité à faible dose des produits chimiques non radioactifs et l’explication alternative pour les cancers, les malformations, l’autisme, la schizophrénie, la trisomie 21… Commission qui a répondu qu’elle “ferait référence” à mon travail à l’avenir.

  • It is the English vers of this book that was provided to the European Commission to document my claims regarding the non toxicity at low levels of chemicals that are not radioactive, and the alternative explanation for cancers, birth defects, autism, schizophrenia, Down Syndrome… The Commission answered it “will refer” to my work in the future.
  • I focused more on the USA and Saudi Arabia which I saw as the leaders on the use of DU in nowadays conflicts, yet all countries using it, as I show it is not necessary at all, are as well responsible of crimes against humanity. Below, some additional links to complement your reading.

– La version anglaise est plus complète (parle de l’uranium appauvri au Pakistan avec les drones – notamment sous la présidence Obama – et utilise les statistiques OMS 2000 – 2015 que l’on trouve aussi ici. Il est très clair que tous les pays utilisateurs sont coupables de crimes contre l’humanité dans la mesure où l’on peut, comme je le montre, tout à fait se passer sans problème particulier de l’uranium appauvri (j’ai surtout pointé du doigt les Etats-Unis et l’Arabie saoudite au moment de l’écriture).

– Une petite note enfin par rapport à mon livre : j’ai écrit en note de bas de page que le CSM est présidé par le président de la République, c’est bien sûr un oubli de la réforme de 2008. Mais cela n’empêche pas que les magistrats ne sont pas indépendants, du fait du budget de la Justice décidé par le corps politique chaque année. Sans parler du fait que le président de la République a le pouvoir de nommer les magistrats les plus importants (qui n’est pas obligé de suivre l’avis du CSM-Siège). Via le contrôle du budget l’autorité suprême peut également piloter à distance les votes pour la nomination du reste du CSM.

– Merci de ne pas lire la citation de Sismondi sur le Yémen en conclusion comme un accord avec les thèses de cet auteur (je l’ai utilisé ici parce qu’il m’a paru dire sur ce pays plus verdoyant que l’Arabie saoudite ce qui est sans doute une vérité en l’appelant “Arabie heureuse” et en parlant de l’esprit religieux entretenu par les conditions plus dures au Nord dans le désert, mais reste que Sismondi est un auteur national-socialiste (comme je l’ai moi-même confirmé après L. von Mises) qui a fourni le corpus théorique du nazisme et que je n’ai rien à voir avec ses théories ! il était juste mon sujet de travail et j’ai utilisé cette citation par facilité. Merci de m’en excuser… par ailleurs sa suggestion d’un lien “conditions de vie difficiles -> croissance de l’esprit religieux” est assez en décalage avec sa mentalité globalement très bigote de protestant fils de pasteur qui de plus passe son temps à traiter dans d’autres livres les musulmans “d’infidèles”). Et je suis profondément désolé d’avoir minimisé dans le livre l’horreur qu’était l’URSS en suggérant qu’il aurait été profitable qu’elle élimine plus tôt l’Allemagne nazie – l’URSS était équivalente et même pire.

  • Please do not see the quote by Sismondi on Yemen at the end of the book as an agreement with any of his theories or policies. I just used his particular point on the beauties and pleasures of Yemen as “happy Arabia” opposed to the harsher life in the North as representative in this particular case of what I see as the truth explaining according to me some of the jealousies and thus the modern conflict (now that Saudi Arabia has the weapons we sold them), yet Sismondi is a national-socialist author as I have in fact demonstrated in my PhD research on him, based on L. von Mises. Also, his particular explanation linking religiosity with the harsh life in the desert is much in contradiction with its own protestant bigotry when he calls the Muslims “infidels” several times and defends faith as an absolute in other books… Apologies on that nevertheless. And apologies for forgetting about the absolute horror of what the Soviet Union was by suggesting it would have been good that the USSR destroys faster Nazi Germany – it would have been the same and even worse.

Version française

English version

Photo montrant la pièce en uranium hautement enrichi / Picture that shows the U235 bullet 

– Le Général Pierre-Marie Gallois, père de la dissuasion nucléaire française, a qualifié, comme moi, l’usage d’uranium appauvri de crime contre l’humanité dans une interview à VSD en 1995.

  • French Army general Pierre-Marie Gallois, father of the French nuclear deterrence program, said in an interview to a Parisian journal in 1995 that depleted uranium is a crime against humanity.

– Les Soviétiques ont utilisé les mines d’uranium au sein du Goulag pour tuer les prisonniers les plus dangereux (en quelques semaines ou mois de travaux forcés qui étaient aussi l’occasion d’expériences scientifiques) – l’équivalent soviétique des camps de la mort nazis. Ce fait était connu des renseignements, a fait l’objet d’un livre en 1982 d’Avraham Shifrin qui a témoigné plusieurs fois devant le Congrès américain mais n’a pas été largement reproduit dans la mesure où l’uranium était l’arme du crime (cela devait donc rester confidentiel pour ne pas entrainer de discussion sur sa dangerosité)

  • First link : Soviet use of uranium mines as death camps in the Gulag. Story hidden to avoid any linkage with depleted uranium weapons.

– La “fuite” de ruthénium 106 est liée à l’explosion de l’arsenal de Kalinovka dans l’ouest de l’Ukraine, fin septembre 2017. Beaucoup d’autres produits de fission ont été détectés (Cs137, Cs134, Ru103, I131…). Garder le silence et prétendre que cela vient de Mayak en Russie comme le fait l’IRSN permet de ne pas dévoiler le fait que les armes “conventionnelles” utilisent de nano charges nucléaires et que l’ajout d’uranium appauvri n’est pas nécessaire.

  • Second link : The true story behind the “Ru106 leak” (it’s not from Russia)

– Quelques autres témoignages directs sur l’usage systématique à Canjuers dans les missiles et autres bombes

  • Some more testimonies on depleted uranium use in missiles and other weapons in the French army

– La contamination à l’uranium dans les nuages de Tchernobyl et Fukushima a été négligée pour les mêmes raisons que les mines d’uranium du Goulag

  • Chernobyl and Fukushima, two major sources of uranium contamination, all forgotten obviously for the same motives than the Soviet uranium death camps.

– Le réacteur de Tchernobyl était un réacteur à neutrons rapides refroidi au sodium. Cela permet d’avoir un réacteur plutonigène pour la course aux armements et de se fournir facilement en sodium-24, source neutronique puissante quand on le mélange à l’eau lourde. L’utilisation du sodium comme caloporteur se justifie par ce besoin permanent de produire une source neutronique très puissante mais à demi vie très courte (14 heures). Ces sources neutroniques peuvent naturellement servir dans les armes “conventionnelles” mais le tritium, par exemple, suffit amplement. Le sodium est utilisé dans les réacteurs malgré les risques inhérents, démontrés par sa contribution à l’explosion de Tchernobyl (feu plus puissant, plus difficile à éteindre), pour ces raisons militaires. Donc oui, Superphénix était une bombe à retardement destinée également à produire du sodium-24, ASTRID aussi et d’ailleurs la Direction Générale des Armements a un projet d’armes innovantes intitulé, signal de fumée clair aux industriels, ASTRID ! (lancé à peu près en même temps que le réacteur qui, malgré ses 300 MW, aura un coefficient de vide positif, c’est dans la nature physique du sodium)

– J’ai tracé le trajet du nuage d’uranium appauvri des frappes du 14 avril avec les compteur Geiger du réseau EUR – DEP de la Commission européenne.

  • I followed the precise path of the DU cloud of the April 14, 2018 strikes in Syria

– Une preuve supplémentaire de l’usage de l’uranium appauvri dès la guerre du Vietnam.

  • Another proof of massive use of DU since the Vietnam War

– Cet article fournissant des données épidémiologiques supplémentaires tirées de données OMS ne doit pas passer inaperçu. Les données OMS sur Irak, Afghanistan et Pakistan sont très concluantes.

  • More epidemiological data

Je donne ici un calcul simple montrant que beaucoup de maladies ont suivi exactement les mêmes tendances dans les trois pays entre 2000 et 2015, et sont découplées du reste du monde, en m’appuyant exclusivement sur les données fournies par l’OMS. En moyenne l’Afghanistan et le Pakistan (frappes par drones) suivent une même tendance d’augmentation très importante, et l’Irak une augmentation moins aigüe. Ce qui rend compte statistiquement du volume des bombardements : même dose pour Afghanistan et Pakistan (logique parce que frontaliers), dose inférieure pour l’Irak. Sur une grande masse de populations et de bombardements il est logique que la loi des grands nombres produise un % similaire de chaque maladie, c’est exactement ce que je confirme avec le test d’indépendance qui montre que les 3 pays sont corrélés entre eux et indépendants de la moyenne mondiale. (ne pas manquer cette feuille Excel)

  • First link shows the fact that all increases of diseases in Iraq, Afghanistan, Pakistan showed the same explosive trend between 2000 and 2015 (I always use WHO data). You can see that Afghanistan and Pakistan (think drone strikes) have a similar very high tendency and that Iraq increases also but not as much. You can compute that Afgh and Pak received more DU than Iraq during that time. The fact that it works for ALL diseases I picked (the data can’t leave any doubt) shows again that it is the SAME cause that is behind all increases. There is ALWAYS more or less the same ratio in which Afghanistan and Pakistan have twice the increase of Iraq. Law of big numbers. (second link for Excel spreadsheet jpg)

– Alain Acariès est toujours en procès avec le tribunal des pensions militaires (TGI de Paris) qui a ordonné une expertise qui… mentionne des éléments non radioactifs mais ignore cyniquement l’uranium (extrait de jugement en pièce jointe). Alain Acariès est défendu par Maître Emmanuel Ludot, avocat à Reims avec qui je suis aussi en discussions pour une plainte contre l’Etat français, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, des marchands d’armes, peut-être encore d’autres… pour crimes contre l’humanité).

  • Alain Acariès, the man whose testimony I provide in the French version, who started to sue the French state in 2002, is STILL under trial after many complaints. The military pensions tribunal of the Paris Tribunal de Grande Instance is examining a contamination yet picked non radioactive elements on the pretext that there are more of them than depleted uranium, ignoring totally the linear no threshold effect of alpha particles that means effects happen even at the lowest levels (and Ludovic Acariès was really really beyond that…).